l\'indigné

« Assez de discours, des actes "

Bonjour

 

 

« Pour résoudre définitivement la question sociale, il(s) propose(nt) de partager l'humanité en deux parts inégales. Un dixième obtiendra la liberté absolue et une autorité illimitée sur les neuf autres dixièmes qui devront perdre leur personnalité et devenir en quelque sorte un troupeau Dostoievski ( Les possédés p 401) .. »

 

Sur le blog Citoyenactif   La forme barbare , mais je ne m'attends pas a ce que cela change avec le rapport de force actuel.

 

 

De la servitude volontaire  Zebre en cavale 

"Or ce tyran seul, il n’est pas besoin de le combattre, ni de l’abattre. Il est défait de lui-même, pourvu que le pays ne consente point à sa servitude."

 

 

 

Envoyé par Laura
De La Servitude Moderne  par ClaVieFrere2011

Extrait « Le pillage des ressources de la planète, l’abondante production d’énergie et de marchandise, les rejets et autres déchets de la consommation ostentatoire hypothèque gravement  les chances de survies de notre terre et des espèces qui la peuples mais pour laisser libre court au capitalisme sauvage, la croissance ne doit jamais s’arrêter. Il faut produire, produire et reproduire encore Ce sont les même pollueurs qui se présentent aujourd’hui comme les sauveurs potentiels de la planète. Ces imbéciles du show business subventionné  par les firmes multinationales essayent de nous convaincre qu’un simple changement dans nos habitudes de nos habitudes de vie suffirait a sauver la planète du désastre et pendant qu’ils nous culpabilise, ils continuent a polluer sans cesse notre environnement et notre esprit. Ces pauvres thèses pseudos écologiques sont reprises en cœur par tous les politiciens à court de slogan publicitaire, mais ils se gardent bien de proposer un changement radical dans le système de production. Il s’agit comme toujours de changer quelques détails pour que tout puisse rester comme avant. » Planète alu , Main basse sur le riz , Neslé, argent sale et Restless , L'Europe des lobbies , Déchets, le cauchemar du...

 

Extract " The plunder of the planet's resources , abundant energy and goods , releases and other waste from the conspicuous consumption mortgage seriously the chances of survival of our planet and species but the people give free rein wild capitalism , growth should never stop. Must produce , produce and reproduce again These are the same polluters stand today as the potential saviors of the planet. These fools show business subsidized by multinational firms try to convince us that a simple change in our habits of our lifestyle was enough to save the planet from disaster and while we feel guilty , they continue to pollute our environment constantly and mind. These poor ecological nicknames theses are included in heart by all politicians short advertising slogan, but they are careful not to propose a radical change in the production system. It is as always change some details that everything can remain as before. "

:

 

 

 La question de la sortie du capitalisme n’a jamais été plus actuelle. Elle se pose en des termes et avec une urgence d’une radicale nouveauté. Par son développement même, le capitalisme a atteint une limite tant interne qu’externe qu’il est incapable de dépasser et qui en fait un système qui survit par des subterfuges à la crise de ses catégories fondamentales : le travail, la valeur, le capitalLa « restructuration écologique » ne peut qu’aggraver la crise du système.

 

The issue of exit from capitalism has never been more relevant. She is posed in terms of urgency and with a radical novelty. By its very development, capitalism has reached a limit both internal and external that it is unable to overcome and which makes a system that survives by subterfuge the crisis of its fundamental categories: work, value, capitalLa "ecological restructuring" can only aggravate the crisis of the system

 

Il est impossible d’éviter une catastrophe climatique sans rompre radicalement avec les méthodes et la logique économique qui y mènent depuis cent cinquante ans. Si on prolonge la tendance actuelle, le PIB mondial sera multiplié par un facteur trois ou quatre d’ici à l’an 2050. Or selon le rapport du Conseil sur le climat de l’ONU, les émissions de CO2 devront diminuer de 85 % jusqu’à cette date pour limiter le réchauffement climatique à 2°C au maximum. Au-delà de 2°C

 

It is impossible to avoid climate catastrophe without breaking radically with the methods and the economic logic leading to it from one hundred and fifty years. If the current trend is prolonged, global GDP will be multiplied by a factor of three or four by the year 2050. Yet according to the report of the Council on the UN climate, CO2 emissions will fall by 85% until that date to limit global warming to 2 ° C maximum. Beyond 2 ° C

 

,De la servitude volontaire  Zebre en cavale  

 

 

L'histoire des choses (VOSTFR) - YouTube : :  (The Story of Stuff) est un documentaire américain animé au sujet du  cycle de vie des produits de consommation. Il a été réalisé par Louis Fox en 2007.L'activiste Annie Leonard a écrit et raconte ce film. Tides Foundation, The Funders Workgroup for Sustainable Production and Consumption, Free Range Studios et d'autres fondations ont financé le film[1] ; Free Range Studios l'a produit[2]. Il fut mis en ligne, la première fois, le 4 décembre 2007[3].

 

Le documentaire a été utilisé dans des écoles primaires, programmes artistiques et études économiques ainsi que dans d'autres lieux comme des ateliers ouvriers ou entrainements/conférence pour les entreprises.

 

 

 

les majors se tourneront pour propager la "révolution" des gaz de schiste.

La vague de froid qui a congelé la côte Est des Etats-Unis en début de mois a fait décoller de nombreuses matières premières, des plus attendues aux plus originales. La consommation de pétrole et de gaz a alors décollé. Ça a été particulièrement le cas avec le gaz, . C'est un niveau quasiment inédit depuis 2011.

 

 

Bien entendu, cette vague de froid est exceptionnelle -- du jamais vu depuis 20 ans. On remarque toutefois que la hausse des cours a commencé dès 2012. Après une année 2012 où les gaziers ont mangé leur chapeau et tenté de compenser l'effondrement des prix en misant sur le pétrole de schiste, ces sociétés pourraient voir enfin le retour de leur investissements sur ces gaz.

Ce rétablissement des cours est peut-être le début d'une "normalisation" du marché du gaz US.


Les Etats-Unis ne sont plus un îlot
En 2011 la chute des cours du gaz (de 32%) a effectivement effrayé plus d'un producteur désireux. Si beaucoup ont choisi de se diversifier dans le pétrole de schiste pour profiter de prix restés élevés, d'autres ont également essayé de s'expatrier sur d'autres territoires.


C'est bien entendu là où des réserves présumées ont été localisées que ces acteurs sont allés.

Ressources techniquement récupérables en gaz de schiste,
en pied cube (0,028 m3)

Ressources techniquement récupérables en gaz de schiste, en pied cube

Ainsi Shell et Hess sont partis en Chine, ConocoPhillips, Total, Mitsubishi et Bharat Petroleum sont partis en Australie, et Exxon puis ConocoPhilipps ont pris la direction de l'Europe de l'Est.

La France est-elle absente ?
Paradoxalement, la France est toujours un des leaders des gaz de schiste dans le monde par l'intermédiaire de Total. Si le groupe est présent en Australie, il vient surtout de marquer des points en Angleterre.


Le groupe de Christophe de Margerie vient d'acquérir deux petits permis d'exploitation de gaz de schiste à Gainsborough Trough, dans la région des East Midlands. Il y est associé à Dart Energy Europe (17,5%), Egdon Resources UK (14,5%), Island Gas (14,5%) et eCorp Oil & Gas UK (13,5%).

Il s'agit du cinquième pays dans lequel le groupe a investi dans les gaz de schiste. En Europe, Total est déjà actif au Danemark, et suit attentivement les évolutions en Pologne.


 

Qui profite du boom international ?
Ce qui est intéressant pour les investisseurs à propos de l'entrée de Total en Angleterre, c'est que le groupe a dû s'associer avec des petits producteurs locaux pour acquérir une assise locale dans le pays. Comme le rappelle le Financial Time, Dart Energy Europe et Egdon Resources UK faisaient partie (jusqu'à il y a peu) d'illustres inconnus sur les marchés de l'énergie.


Cet accord me rappelle les débuts des gaz de schiste aux Etats-Unis, où des petits producteurs locaux comme Devon ou Chesapeake ont vu leur cours exploser une fois la "révolution" commencée... avant de subir la chute des prix. Depuis son accord avec Total, Egdon Resources (EDRL : L) a ainsi pris près de 160%, et Dart Energy  35%.

 

 

Cet endroit, c'est l'Arctique. Voilà à quoi cela ressemble :

 


 

 

Et à cela : 

 

Aujourd'hui, ce territoire de 14 000 000 km2 est partagé entre huit pays : le Canada, la Russie, les Etats-Unis, le Danemark, la Norvège, la Suède, la Finlande et l'Islande. Huit pays qui forment le Conseil de l'Arctique, l'Artic Council. A ces membres permanents, il faut aussi ajouter les pays observateurs : nombre de pays européens (Allemagne, France, Italie, l'Espagne, le Royaume-Uni, la Pologne ou les Pays-Bas), mais aussi l'Inde, Singapour, la Corée du Sud, le Japon et, depuis mai dernier, la Chine. Mais aussi la Commission européenne, WWF et d'autres organisations internationales.

 

Today, this areaof14 millionkm2is shared byeight countries:Canada, Russia,the United States, Denmark,Norway,Sweden, Finlandand Iceland.Eight countriesthat make up theArctic Council,the ArcticCouncil.At thesepermanent membersmustalso addobserver countries:number of European countries(Germany,France, Italy, Spain, the United Kingdom, Poland andthe Netherlands), butalso India, Singapore,South Korea, Japan and, since May,China.But alsothe European Commission,WWFand other internationalorganizations

 

 

 

 

Affiche Les Temps Changent

 

Les Temps Changent - YouTube  : La fiction dépasse-t-elle la réalité du changement climatique ? En 2075, les prédictions climatiques faites au début du siècle se sont malheureusement avérées exactes et le réchauffement de la planète a maintenant d'importantes conséquences sur nos descendants. Julia en France, Idri au Sahara, Nils et sa femme Lotte, un couple d'Allemands en voyage au Canada, vivent les conséquences du réchauffement planétaire. Une voix off apporte les commentaires scientifiques à cet exceptionnel docu-fiction

 

 

Nous avons publié et diffusé ce mercredi 19 mars une lettre ouverte à Laurent Fabius, Pascal Canfin et Philippe Martin, ministres français en charge des négociations climat.

 

Cette lettre ouverte, à l'initiative de Attac France, du CRID et du RAC est signée par de nombreuses autres organisations associatives et syndicales.

 

Elle porte trois types d'exigences :

  • à la veille du Conseil européen qui doit statuer sur les propositions de la commission européenne concernant le futur paquet énergie climat de l'UE, jugées largement insuffisantes, elle exige des politiques européennes réellement ambitieuses ;
  • la mise en œuvre de politiques nationales cohérentes avec les exigences de justice climatique, de transition écologique et sociale et de solidarité internationale ;
  • une action résolue pour dépolluer les négociations climat avec une proposition concrète en la matière ;

Les liens :

- la lettre ouverte est ici et ici en .pdf

- le communiqué de presse ci-dessous ou ici

- la lettre est également sur le blog Attac sur Médiapart : ici

 

En vous souhaitant bonne réception.

Amicalement

Maxime

 

Climat : assez de discours, des actes !

Communiqué Attac - CRID - RAC 19 mars 2014

 

Le Conseil européen de ces jeudi 20 et vendredi 21 mars 2014 doit se prononcer sur les propositions du paquet énergie-climat de la Commission européenne. Alors que les dérèglements climatiques s’intensifient et qu’une action résolue en la matière se fait toujours attendre, associations, mouvement sociaux et syndicats publient ce mercredi 19 mars une lettre ouverte à Messieurs les Ministres Laurent Fabius, Philippe Martin et Pascal Canfin, en charge du suivi des négociations climat pour le gouvernement français. « Assez de discours, des actes ! » demande cette lettre ouverte.

 

La lettre ouverte appelle également le gouvernement à faire œuvre de cohérence entre les discours et les actes. « Nous demandons au gouvernement de ne pas soutenir ni promouvoir des projets, qui peuvent être présentés comme des solutions à la crise climatique, alors qu’ils s’inscrivent dans un modèle dominant de développement à l’origine des déséquilibres écologiques et dont les impacts négatifs pèsent de façon disproportionnée sur les populations locales et leur environnement, au Sud comme au Nord » précise Bernard Salamand, président du CRID, « une politique cohérente passe par la mobilisation de financements publics additionnels pour les pays du Sud et la fin du soutien aux projets climaticides ».

 

Pour Maxime Combes, de la commission écologie&société d’Attac France, « il est urgent de dépolluer les négociations climatiques et le gouvernement français doit freiner l’expansion de la mainmise des lobbies économiques et financiers sur les négociations climat, nous invitons le gouvernement français à étudier et soutenir notre proposition visant à introduire dans le droit international le principe selon lequel les industries des énergies fossiles et des secteurs les plus polluants ne doivent jouer aucun rôle dans les négociations climat ».

 

Il est temps que soient tirées les leçons des échecs successifs des conférences internationales sur le climat. Le choix des alliances du gouvernement, en France et dans l’Union européenne, dessinera largement le contenu de l’accord de Paris. Dans la perspective d’une conférence 2015 placée sous le signe de la justice et de l’ambition climatique, de l’urgence à agir, nous attendons des actes. « Assez de discours non suivis d’effets »

 

Le 22 janvier dernier, la Commission européenne a publié ses propositions de politique en matière de climat pour la période 2020-2030. « Couplées à des financements climat anecdotiques, les actuelles propositions de la Commission européenne, appelées à devenir la position de négociation de l’UE pour la COP de Paris, sont insuffisantes » estime Célia Gautier, chargée de mission Politiques européennes du Réseau Action Climat, « le gouvernement français doit œuvrer pour une nette revalorisation à la hausse des objectifs du plan énergie-climat 2030 en discussion à l’échelle européenne »

 

Informations complémentaires

La lettre ouverte à MM Laurent Fabius, Philippe Martin et Pascal Canfin « Assez de discours, des actes », à l’initiative d’Attac France, du Crid et du RAC est signée par Aitec, Amis de la Terre, Bizi !, CCFD-Terre Solidaire, Confédération paysanne, Emmaüs International, Fondation Sciences citoyennes, France Amérique Latine, France Libertés, FSU, Le Mouvement de la paix, Oxfam France, Ritimo, Union syndicale Solidaires, Terre des Hommes

 

Voir les derniers communiqués d’Attac France

 

Attac France — 2014
Twitter |  Facebook |  Viméo



23/04/2014
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 32 autres membres